Récapitulation de l'automne 2021

Rival Recap - Fall 2021

Elhem Mekhaled

Elhem Mekhaled faisait son grand retour après une longue inactivité de près de deux ans contre la boxeuse bosniaque Pasa Malagic. Mekhaled défendait aussi son titre EBU des super-plumes. Affamée, Mekhaled s’est défaite très rapidement de son adversaire, en s’offrant un KO incisif au 1er round.


Jose Valenzuela

Jose Valenzuela continue de foudroyer ses adversaires. Après avoir gagné le 18 septembre une décision unanime catégorique contre Deiner Berrio, le jeune pugiliste de Sinaloa au Mexique s’est offert un TKO contre Austin Dulay. Valenzuela a maintenant une fiche de 11-0 avec 7 KO. Pour Austin Dulay, cet arrêt de l’arbitre était trop hâtif et en bon guerrier, il était prêt à continuer la bataille contre Valenzuela. Un effort louable pour Dulay, qui à seulement 26 ans, a encore de beaux défis devant lui.


Marie-Ève Dicaire

Marie-Ève Dicaire tentait le 17 décembre de retrouver son titre IBF perdu aux mains de Claressa Shields plus tôt cette année. Pour ce faire, elle affrontait la pugiliste mexicaine Cynthia Lozano, une fille invaincue et avec un haut ratio de KO. Dicaire a dominé dès la première minute du combat, ses aptitudes techniques et son expérience ayant raison de Lozano. Après quelques rounds plus difficiles, le coin de Lozano a décidé de mettre fin au combat au 7e round, offrant ainsi à Dicaire son tout premier TKO en carrière. Maintenant que Marie-Ève possède de nouveau une ceinture, on lui souhaite une unification rapide.


Artur Beterbiev

beterbiev

Artur Beterbiev affrontait son aspirant obligatoire Marcus Browne le 17 décembre dernière à la maison à Montréal. Malgré une vilaine coupure infligée par un coup de tête de Browne en début d’affrontement, Beterbiev a traqué Browne pendant tout le combat, le mettant solidement au tapis au 7e round et terminant le travail au 9e round avec un uppercut de gauche destructeur. Beterbiev conserve donc sa fiche parfaite, autant en victoires qu’en KO. Qui sera le prochain à s’effondrer sous les coups du Tchétchène?


Maliek Montgomery

Le 19 septembre dernier, Maliek Montgomery a conservé sa fiche parfaite en vainquant Aleem Jumakhonov par décision unanime, tout en mettant la main sur le titre vacant USNCB Silver des poids plumes. Il s’agissait de la toute première décision unanime du jeune pugiliste de 26 ans, habitué aux KO, mais il a mené ce combat d’une main de maître. Sa fiche passe donc à 11-0.


Arslanbek Makhmudov

Le 23 septembre, Arslanbek « le lion » Makhmudov affrontait Erkan Teper en événement principal d’une carte présentée au Centre Vidéotron à Québec. Ça n’a pas pris de temps pour que l’Allemand ne fasse les frais du Russe. Les bombes lancées par Makhmudov lui ont vite fait comprendre qu’il ne ferait pas long feu contre le Lion. Teper a abandonné après le 1er round. Makhmudov conserve donc une fiche parfaite, autant en victoires qu’en KO et continue ainsi son ascension chez les lourds.


Christian Mbili

Christian Mbili termine l’année 2021 de façon « solide ». Après avoir passé le KO à Ronny Landaeta tôt au 3e round au Centre Vidéotron le 23 septembre dernier, il a réussi une brillante performance le 11 décembre contre Ronald Ellis, un adversaire coriace et expérimenté, qu’il a battu par décision unanime de façon plus que convaincante. Mbili pourrait avoir de belles opportunités en 2022 grâce à ces résultats impressionnants.


Oleksandr Usyk vs Anthony Joshua

usyk-joshua

Le duel tant attendu entre Oleksandr Usyk et Anthony Joshua avait lieu le 25 septembre à Londres. Deux boxeurs au talent exceptionnel, deux styles différents, la même faim de vaincre. Nous en avons eu pour notre argent. Les deux pugilistes ont offert tout un spectacle aux fans remplissant à craquer le Tottenham Hotspur Stadium et aux millions d’autres rivés à DAZN. Tous les titres de Joshua étaient en jeu : l’IBO, le WBA, l’IBF et le WBO. C’est l’Ukrainien qui a finalement eu le dessus sur l’Anglais, raflant une décision unanime serrée et devenant du coup le nouveau champion unifié des lourds. Quel combat! Joshua saura assurément rebondir. Il reste l’un des meilleurs poids lourds actifs au monde, malgré la défaite.


Campbell Hatton

Campbell Hatton continue sa progression. Après avoir gagné une décision serrée aux points en septembre contre Sonni Martinez, il a par la suite obtenu son premier KO le 2 décembre contre le boxeur hongrois Attila Csereklye. Hatton a montré de belles aptitudes au corps, et a terminé le travail au 2e round avec un uppercut de gauche. Travail accompli! Sa fiche est maintenant de 5-0, avec un KO.


Lenin Castillo

Le Dominicain Lenin Castillo avait tout un défi devant lui le 25 septembre dernier : Il affrontait nul autre que Callum Smith en Angleterre. Même s’il a subi la défaite par KO, Castillo a montré qu’il avait beaucoup de cœur et il saura se relever et faire face à ses prochains défis.


Kieron Conway

Kieron Conway a retrouvé le chemin de la victoire le 9 octobre dernier en affrontant James Metcalf à Liverpool. On a eu droit à un combat où Conway a pu mettre en valeur ses qualités techniques, un combat qui s’est soldé par une décision serrée mais unanime en faveur de Conway.


Emanuel Navarrete

navarrete

Emanuel Navarrete n’a plus rien à prouver à personne, et son style de boxe peu orthodoxe ne manque pas de divertir les foules. Ça a encore été le cas le 15 octobre, lorsqu’il faisait face à Joet Gonzalez, un adversaire expérimenté avec un excellent menton. Le « vaquero » Navarrete n’a pas déçu. Il est allé chercher une décision unanime, a pu lancer un grand nombre d’uppercuts, sa marque de commerce et conserve donc son titre WBO.


Efe Ajagba

On dit souvent que les meilleurs doivent affronter les meilleurs. Le 9 octobre, Efe Ajagba avait un défi de taille devant lui en Frank Sanchez. On avait droit à un excitant duel entre deux boxeurs invaincus et capables de KO. Le titre intercontinental WBC des Amériques était en jeu, de même que le titre NABO. On a eu un combat enlevant de bout en bout et Sanchez a réussi à aller chercher la victoire en envoyant Ajagba au tapis à quelques reprises, malgré plusieurs belles tentatives du Nigérian. Ce n’est que partie remise pour Ajagba, qui saura retrouver très certainement le chemin de la victoire très bientôt.


Robeisy Ramirez

Robeisy Ramirez s’attaquait le 9 octobre à l’invaincu Orlando Gonzalez Ruis, à Las Vegas. Ramirez est allé chercher une décision unanime très confortable sur le porto-ricain et continue donc de monter dans les classements. Il met en même temps la main sur le titre NABF vacant de la catégorie. Bon travail!


Hughie Fury

Hughie Fury affrontait Christian Hammer le 16 octobre dernier à Newcastle. Chacun a eu ses bons moments pendant l’affrontement, mais Fury a eu l’avantage sur tous les rounds complétés avant l’arrêt du combat. Hammer avait aussi perdu un point pour avoir frappé l’adversaire pendant une pause de l’arbitre. Le combat s’est finalement terminé au 5e round en faveur de Fury à la suite de l’abandon sur blessure de Hammer. Une autre victoire au palmarès de Fury!


David Benavidez

benavidez

Le 13 novembre, David Benavidez avait un combat de 10 rounds sur une carte présentée par Showtime. Benavidez a eu le dessus par TKO au 7e round sur Kyrone Davis. Véritable chasseur de tête, il a contrôlé l’espace du ring de bout en bout en infligeant à Davis des coups destructeurs au corps comme à la tête. C’est une grosse main gauche qui a finalement soldé l’issue du combat. Benavidez devrait avoir de très belles opportunités en 2022.


Oscar Rivas

Le 22 octobre dernier, Oscar Rivas marquait l’histoire en devenant le tout premier champion Bridgerweight. Il a mis la main sur la ceinture WBC de la nouvelle catégorie en battant par décision unanime et dans une lutte enlevante de bout en bout le Canadien Ryan Rozicki. Les deux pugilistes ont offert toute une performance! Même si Rivas a été pénalisé d’un point au 12e round, ses qualités pugilistiques et son expérience ont suffi pour venir à bout de Rozicki, qui a vraiment tout donné!


Michel Rivera

Michel Rivera a réussi à conserver sa fiche parfaite le 30 octobre dernier en battant à Las Vegas José Matias Romero par décision unanime. Rivera a gagné tous les rounds de façon décisive pour ajouter une victoire à sa collection. À seulement 23 ans, l’avenir est plus que prometteur pour le jeune boxeur dominicain. On n’a pas fini d’en entendre parler!


Maïva Hamadouche

Le 5 novembre a eu lieu à Las Vegas le combat féminin de l’année, rien de moins! Maïva Hamadouche, championne IBF des super-plumes, affrontait en unification Mikaela Mayer, championne WBO, sur une carte de Top Rank. Hamadouche, fidèle à elle-même, a lancé un volume de coups phénoménal pendant les dix rounds du combat, touchant Mayer solidement à quelques reprises. Les juges ont cependant donné l’avantage à Mayer qui est devenue championne unifiée. Hamadouche mérite certainement une revanche contre l’Américaine. On veut un deuxième combat de cette qualité!


Demetrius Andrade

andrade

Demetrius Andrade faisait face à l’Irlandais Jason Quigley sur une carte de Matchroom présentée à la maison, en Nouvelle-Angleterre. Quigley avait gagné sa chance d’affronter Boo Boo après une victoire serrée contre Shane Mosley Jr, plus tôt cette année, mais n’a cependant pas fait long feu devant Andrade, qui était véritablement en mission. Andrade a passé le KO à l’adversaire au deuxième round après plusieurs coups foudroyant, dont une main gauche dévastatrice, lançant du même coup un message assez clair à toutes les grosses pointures de la catégorie. Boo Boo améliore donc sa fiche déjà parfaite et s’approche encore plus d’une opportunité d’unification.


Jose Benavidez Jr vs. Francisco Emanuel Torres

Jose Benavidez Jr, faisait un retour très attendu après trois ans loin du ring, contre Francisco Emanuel Torres. Torres, qui n’avait pas perdu depuis 2017, n’avait pas l’intention de faciliter le retour de Benavidez et c’est exactement ce qui s’est passé. On a eu droit à un combat assez paritaire où chaque pugiliste a eu ses bons moments. Il en a résulté un match nul.


Gabriel Rosado

Gabriel Rosado est un homme de défis. Après avoir choqué le monde entier en knockant le gaucher ouzbèque Bektemir Melikuziev, Rosado faisait face à la star montante de Tijuana Jaime Munguía en Californie. Le porto-ricain avait de mauvaises intentions, et malgré une défaite contre Munguía, il a tenté le tout pour le tout jusqu’à la limite et à su imposer le respect, ce qui n’est pas rien compte tenu de la force de frappe connue du Mexicain.


Ségolène Lefebvre

Ségolène Lefebvre avait tout un défi devant elle le 20 novembre à Douai, en France : Elle affrontait la redoutable boxeuse mexicaine Paulette Valenzuela dans un combat de championnat WBO des super-coqs pour le titre vacant. Ségolène était fin prête à faire face à une « pressure fighter » et cogneuse de puissance de la trempe de Valenzuela. Elle a su utiliser intelligemment son jab et ses combinaisons pour contrôler le rythme de la pugiliste mexicaine, qui a manqué de temps pour exécuter son plan. Ségolène l’a emporté de façon convaincante et devient donc championne du monde de sa catégorie!


Patrice Volny

Patrice Volny se battait à Las Vegas le 20 novembre en combat éliminatoire contre Esquiva Falcao afin de déterminer l’aspirant obligatoire IBF chez les poids moyens. Malheureusement, un coup de tête non-intentionnel est venu contrecarrer les plans du boxeur montréalais, et il a manqué de temps pour terminer un travail qui commençait à porter ses fruits. Une décision serrée en faveur de Falcao a sellé l’issue du duel. On souhaite de belles opportunités à Volny dans un avenir prochain. Son talent est indéniable.


Janibek Alimkhanuly

Janibek « Kazakh style » Alimkhanuly n’avait pas de temps à perdre le 20 décembre dernier. Il affrontait Hassan N’Dam et lui a infligé des dommages d’emblée dès le début du combat. Alimkhanuly a complété le travail au 8e round avec un TKO à la suite d’une multitude de coups restés sans réponse. Kazakh Style poursuit donc sa quête vers le sommet des classements et obtient un 7e KO en onze combats professionnels.


Jessica Camara vs Kali Reis

camara-reis

Kali Reis et Jessica Camara, deux excellentes boxeuses, s’affrontaient chez les super-légers en demi-finale dans le cadre du tournoi Road to Undisputed, organisé par Matchroom Boxing. Quel combat elles nous ont donné en Nouvelle-Angleterre! Jessica Camara a donné le ton très tôt dans les premiers rounds, imposant un rythme intense à Reis, avec une contre-attaque incisive, mais Reis a par la suite très bien adapté son tempo afin d’aller chercher une mince victoire contre la boxeuse canadienne. Kali Reis passe donc en finale du tournoi et affrontera en 2022 la boxeuse britannique Chantelle Cameron.


Kandi Wyatt

La Canadienne Kandi Wyatt avait une opportunité en or le 21 novembre dernier : Celle d’affronter à la championne unifiée Jessika McCaskill chez les poids welters et de lui dérober pas moins de six ceintures. Kandi Crush n’a pas obtenu le résultat désiré, et s’est fait passer le KO au 7e round, mais son effort était plus que louable, surtout que le combat lui a été proposé avec un délai de préparation très court. Wyatt reste l’une des meilleurs de sa catégorie et aura assurément d’autres beaux défis en 2022.


Sebastian Fundora

Le 5 décembre dernier, Sebastian Fundora affrontait le boxeur espagnol Sergio García à Los Angeles. L’étoile montante des super-welters a su s’imposer pour conserver sa fiche parfaite en y ajoutant sa 18e victoire, un gain par décision unanime. « The Towering Inferno » a su fait un excellent usage de son jab pour contrôler la distance et ça a su faire la différence. Il se rapproche donc de plus en plus d’un combat de championnat du monde.


Eduardo Ramirez

Eduardo Ramirez a fait toute une performance contre Miguel Marriaga le 5 décembre dernier à Los Angeles. Il a gagné son combat par décision unanime, raflant au passage tous les rounds et réussissant à mettre Marriaga au tapis au 3e round. Le gaucher de Sinaloa continue ainsi son ascension et 2022 nous promet d’être intéressante pour lui.


Kudratillo Abdukakurov

Le Punisher Kudratillo Abdukakurov affrontait le 11 décembre le prospect canadien Cody Crowley, invaincu comme lui. Chaque boxeur a eu ses bons moments dans ce combat de 10 rounds, qui s’est conclu par une décision unanime en faveur de Crowley. Abdukakurov aura très certainement l’opportunité de se reprendre très prochainement.


Mazlum Akdeniz

Le 17 décembre dernier, Mazlum Akdeniz n’avait pas envie de s’éterniser. Il affrontait Arturo Bustamante au Centre Bell et lui a passé le KO au 4e round pour terminer sa soirée de façon expéditive. Akdeniz avait largement dominé les trois premiers rounds, et continue d’impressionner. Le jeune boxeur a maintenant une fiche de 15-0 avec 8 KO, et continuera forcément à monter dans les classements avec de si belles performances!


Chris Algieri

algieri

Chris Algieri avait devant lui une tâche difficile le 11 décembre dernier à Liverpool : Il faisait face à Conor Benn, la jeune sensation britannique. Même si le combat ne s’est pas déroulé comme Chris l’aurait souhaité et qu’il a subi la défaite, il a comme toujours mis beaucoup de cœur à l’ouvrage, et fait honneur à sa réputation.


Arthur Biyarslanov

Le loup tchétchène Arthur Biyarslanov n’avait pas de temps à perdre le 17 décembre dernier au centre Bell et a eu le dessus sur Alan Ayala en un seul round par TKO. Sa fiche passe donc à 9-0 avec 7 KO à son actif. Magnifique performance de la part du boxeur torontois.


Steve Rolls

Le Canadien Steve Rolls affrontait Christopher Brooker le 17 décembre dernier. Rolls a dominé le combat dès le début, forçant l’adversaire à neutraliser l’action souvent, et il a complété le travail sans équivoque au 9e round en passant le Ko à Brooker. Soirée de travail payante pour Rolls.


Xander Zayas

Xander Zayas a eu une année d’enfer! Après avoir gagné en Arizona une décision unanime sans équivoque contre Jose Luis Sanchez en septembre dernier, il a enchaîné deux autres victoires spectaculaires, l’une en octobre contre Dan Karpency qui a abandonné au 4e round, et l’autre par un foudroyant TKO au 1er round contre Alessio Mastronunzio au Madison Square Garden le 11 décembre. Zayas est certainement sur une lancée très prometteuse et s’avère un sérieux prospect.


Yan Pellerin

Yan Pellerin avait l’opportunité de se battre le 17 décembre dernier contre Francisco Rivas au Centre Bell. Pellerin ne s’en est pas laissé imposer et a su dicter le rythme du combat dès le début, gagnant tous les rounds. Il est allé chercher la victoire par décision unanime et ce, malgré une blessure.


Amanda Serrano

serrano

The Real Deal Amanda Serrano montait chez les légers le 18 décembre dernier pour affronter en Floride l’Espagnole Miriam Gutierrez. Serrano a fait une performance époustouflante, touchant l’adversaire avec pas moins que 236 coups de puissance qui lui ont assuré une confortable victoire par décision unanime. Serrano aspire à de grands défis pour 2022.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés